La Fabrique du Festival

  • Atelier de la Fabrique du Festival

    Technologies de rupture, nouveau terrain d’affrontement géopolitique ?

    Au cours des prochaines décennies, l’impact des évolutions technologiques devrait s’intensifier en bouleversant et amendant les expériences actuelles. Le rythme du changement semble s’accélérer autour des nombreuses « technologies d’avant-garde » telles que l’intelligence artificielle (IA), l’Internet of Things, l’impression 3D, la robotique, les biotechnologies, et bien d’autres.

    Certaines impacteront durablement nos sociétés, nos États et nos industries. Ces innovations, considérées par ailleurs comme « de rupture », portent en elles les prémices d’une concurrence mondiale pouvant mener à de nouvelles hégémonies technologiques. Nombre d’États, de laboratoires de recherches, d’organisations internationales, d’entreprises s’évertuent ainsi à tenter de les identifier sans réellement parvenir à une vision commune. Les observations actuelles montrent l’intensification de la concurrence mondiale pour la « suprématie » technologique et l’évolution des rivalités mondiales. Cette course reste liée aux rivalités présentes et futures entre grandes puissances, principalement Américaine et Chinoise, tout en dépendant des avancées effectuées par des entreprises bénéficiant de moyens, de vision et d’un rayonnement à l’international. L’objet de cette conférence est donc d’apporter une clarification sémantique ainsi qu’une compréhension plus concrète des enjeux liés à ces technologies futures.

     

    Intervenants :

     

     

    Je visionne !       

    Mourad_chabbi_jean_marc_huissoud
  • Atelier de la Fabrique du Festival

    Technologie, l’essence de la puissance ?

    Il est assez convenu aujourd’hui de placer pour partie les enjeux de rivalités internationales sur le champ de l’appropriation de technologies, tant celles-ci sont perçues comme les clés du statut des Etats dans le monde à venir, que ce soit sur le plan de leurs capacités militaires, de leur réussite économique ou de leur capacité d’influence et de projection de celle-ci. L’inclusion de la technologie dans le paradigme de la puissance n’est pourtant pas une histoire si ancienne. De plus, la course aux technologies présente des particularités par rapport aux modalités classiques de la compétition pour la puissance, et le jeu est beaucoup plus complexe qu’une simple « Guerre Froide Technologique » entre grandes puissances, bien qu’il y ait des points communs. D’où une tentative de tour d’horizon de ce champ particulier des relations internationales.

     
    Intervenant : Jean-Marc Huissoud-Germain, Président du comité scientifique du Festival de Géopolitique

     

     

    je visionne !       

     

     

  • Mardi 9 Mars 2021 à 11h : Le risque est-il culturel ?

    Sommes-nous tous égaux face aux mutations du monde qui nous entoure ?   

    Cette question qui, de prime abord, ne paraît pas cruciale revêt en réalité une importance majeure. Comprendre le rapport de l’autre à la vie, à la violence, à ses croyances, à la richesse (etc…) est un excellent moyen de mesurer le rôle et l’importance de la variable culturelle dans nos capacités d’adaptation sociétale. 

     

    Je visionne le replay !       

    5ème atelier de la Fabrique du Festival de géopolitique
  • Jeudi 28 Janvier 2021 de 18h à 19h : Rivalité Chine/États-Unis

    Le retour d’un monde bipolaire ?

    Si les Etats-Unis sont pointés souvent du doigt ces dernières décennies pour leur volonté hégémonique et leur unilatéralisme, leur désengagement international annoncé au nom d’un retour à l’isolationnisme risque d’être tout aussi déstabilisant. Que peut-être le monde post-américain, pour reprendre la formule de Fareed Zakaria ? Un monde sino-centré ou autre chose ? Et s’agit-il d’un retrait ou d’une reconfiguration de l’hégémonie ?

     

    Je visionne !

     

  • Mardi 8 décembre à 18 h : Décarboner et/ou s'assurer ?

    Comment adapter nos économies au changement climatique ?

    La question suscite des débats enflammés : un changement profond de nos modes de vie semble inévitable mais pourquoi ne pas tenter de transférer le risque climatique à des assureurs. Décarboner ou s’assurer ? Deux logiques économiques, deux approches, opposées ou nécessairement complémentaires ?  

     

    Je visionne !

     

    Atelier : Décarboner et/ou s'assurer ? Patrick Criqui et Céline Soubranne
  • Mardi 3 novembre à 18 h : De la fourche à la fourchette

    Adaptation du système alimentaire face aux crises géopolitiques et au changement climatique

    En France, l'industrie agroalimentaire est l'un des premiers secteurs d'activités dont le caractère crucial nous a été rappelé pendant la crise du Covid. Pour autant, c'est un secteur qui est soumis à d’intenses défis. Il s’agit de faire face à demande mondiale grandissante, à l’augmentation de l’insécurité alimentaire qui a des origines diverses (notamment climatiques et géopolitiques) et aux attentes très différentes des consommateurs pour une alimentation abordable, de qualité et durable. Ces éléments ainsi que le fonctionnement du système alimentaire soulèvent aussi des enjeux organisationnels pour les professionnels car la chaîne d’approvisionnement et de transformation est devenue de plus en plus complexe, s’allongeant sur certains produits et se raccourcissant sur d’autres en fonction de l’évolution de la demande et de la production. En évoquant les contraintes extrinsèques et intrinsèques de ces chaînes, nous essayerons, lors de cette conférence, de comprendre ce système alimentaire et ses contraintes et dégager quelques tendances à venir. 

     

    Je visionne !

     

    Pour en savoir plus  !    Articles, vidéo, livres pour aller un peu plus loin sur le sujet

  • Mardi 6 octobre à 18 H : Geopolitique de l'adaptation

    Pourquoi avoir choisi le thème « s’adapter » pour le 13e festival de géopolitique ? Parce que les sociétés humaines n’ont fait que cela tout au long de leur histoire, pour préserver la sécurité de leurs systèmes et de leurs populations, et parce que l’humanité est face aujourd’hui à des contraintes qui nécessitent de revisiter d’urgence ses modes d’organisations, ses systèmes techniques, son rapport au monde et aux territoires sur lesquels elle agit. 

    Cette fois, l’adversaire n’est pas fondamentalement d’autres sociétés humaines, mais un ensemble de ruptures qui nous concernent tous. 

    Intervention animée par Sophia GUERMI, Diplômée GEM/IRIS Sup’ - Juriste internationaliste

    Je visionne !

     

    geopolitique de l'adaptation